Les actrices et acteurs

Karina Aktouf

Karina aktouf essence TFC

Karina Aktouf est bien connue des téléspectateurs québécois puisqu’elle a tourné dans certaines des plus populaires séries télévisées de la province. L’actrice d’origine algérienne a fait ses débuts dans l’émission Jasmine, réalisée par Jean-Claude Lord, avec qui elle sera amenée à collaborer sur de nombreux projets par la suite. On la retrouvera aussi dans l’un des épisodes de la série The Hunger, coréalisée par Jean Beaudin. Plus récemment, on a pu la voir dans la série Le Gentleman, réalisée par Louis Choquette, Toute la vérité ou bien encore dans 30 vies, écrite par Fabienne Larouche. On retrouvera Karina dans la télésérie pour adolescent MED sur Vrak tv dès janvier 2016 et ce, pour une deuxième saison. Au grand écran, elle a fait partie de la distribution d’Aime ton père, de Jacob Berger et a campé le rôle de Vivianne dans le film Le marais de Kim Nguyen.

 

Rabah Ait Ouyahia

Rabah  Ait Ouyahia TFC.jpg

Rabah Aït Ouyahia, Canadien d’origine algérienne, est né en Belgique. Après un passage
par l’armée algérienne en 1992 au sein de laquelle il étudiait comme cadet, il s’inscrit en 1992 à l’Université d’Alger en Physique.
En 1996, en pleine guerre civile, il quitte l’Algérie et s’installe au Québec. Rabah intègre
rapidement le milieu hip-hop québécois et crée avec le groupe M-Pack son premier disque intitulé Si y’a moyen, chaleureusement accueilli par la critique montréalaise. C’est avec son nom d’artiste, El Winner, qu’il forme le groupe Latitude Nord et lance son premier album Dis-leur en avril 2001 sur l’étiquette Mercury Canada d’Universal Music. Latitude Nord sera nominé pour le Félix de la meilleure réalisation d’album. En 2001, dans L’Ange de goudron, il joue son premier rôle au cinéma et se mérite une nomination pour le Jutra du meilleur second rôle masculin.
En 2003, il retourne sur les bancs de l’université pour des études en communication afin de s’initier à la production cinématographique. En 2006, il quitte le Canada pour un retour en Algérie où il ouvre sa propre entreprise pour se consacrer à la production de publicités et de séries télé.
En 2014, Bachir Bensaddek réalise son premier long métrage, Montréal la blanche, et fait appel à Rabah Aït Ouyahia pour le rôle d’Amokrane. Depuis 2015, il est de retour à Montréal avec sa petite famille. Il est producteur et collabore avec plusieurs boîtes de productions canadiennes sur différents projets publicitaires ainsi que de contenus web et télé.

 

Hacène Benzerari

algerie pere 3.png

Artiste complet, comédien talentueux, Hacène Benzerari est l’une des figures emblématiques du cinéma, du petit écran et du théâtre algériens. Né en 1948 à Constantine (Algérie), Hacène Benzerari est devenu comédien professionnel en 1972. Parmi les productions qui ont jalonné son parcours en Algérie notons Aïssat Idir (Sid-Ali Mazif, 1972), Patrouille à l’Est (Amar Laskri, 1972) ou encore le sitcom Nass M’lah City.

En 2005, il partage la vedette avec Julie Gayet, Faudel et Samy Naceri dans Bab El Web (Merzak Allouache), faisant reconnaitre son talent à l’international. Il joue par la suite dans Ce que le jour doit à la nuit (Alexandre Arcady, 2012). En 2013, il prend le rôle de Cheikh Lamine dans Les Terrasses (Merzak Allouache) en sélection officielle de la Mostra de Venise.

En 2015, il interprète Slimane dans MontréalLa Blanche.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s